Journée d’études

Dans 32 jours
  • Date de début :
    24 novembre 2018, 9 h 00 min
  • Date de fin :
    24 novembre 2018, 18 h 00 min

Samedi 24 novembre 2018 de 9h à 18h, Journée d’études au palais des rois de Majorque, Perpignan.
A l’épreuve du dépérissement urbain: secteurs protégés et architecture vernaculaire.

Cette question a un sens particulier à Perpignan, où des quartiers entiers, vernaculaires, sans monumentalité, semblent pour cette raison exclus de tout souci de protection conservative, alors même qu’identifiés dans le Plan de Sauvegarde et de mise en valeur comme composante historique du tissu urbain. L’architecture modeste, vernaculaire est-elle condamnée, même dans les secteurs protégés, par les exigences du nouveau renouvellement urbain ? Admet-on de gérer avec le même soin, avec les mêmes moyens techniques et financiers un bâti qui ne répond pas aux critères de « qualité architecturale », de « monumentalité », alors qu’il s’agit du tissu ancien, produit par l’Histoire, dont le stock est fini et qui, s’il disparaît, ne sera pas remplacé ? Pour éclairer la réflexion sur un sujet qui ne peut être limité à ce cas, l’ASPAHRn-Association pour la Sauvegarde du patrimoine artistique et historique roussillonnais,nfondée en 1963- se propose de réunir une journée d’études à Perpignan le 24 novembre 2018, en réunissant des contributions d’autres villes et secteurs où la question peut être examinée et débattue.
Avec le concours de :
– AIAM (Amitiés Internationales André Malraux)
– ICOMOS-France (section française du Conseil international des Monuments et des Sites)

Programme
9h : accueil, salle basse du palais des rois de Majorque : Jean-Bernard Mathon, président de l’ASPAHR
9h 15 : Bref rappel d’une loi novatrice : la loi dite « loi Malraux » : Pierre Coureux, président des AIAM
9h 25 : Perpignan, Saint-Jacques et Saint-Matthieu, quartiers vernaculaires : conserver ou détruire ?
Interventions : histoire, typologie, réhabilitation : Aymat Catafau (Université de Perpignan), Olivier Poisson (conservateur général du patrimoine honoraire), Bernard Cabanne, (architecte) .
10h : Bordeaux, la ville de pierre : architectures ordinaires en PLU et en PSMV, regards croisés : AnneLaure Moniot, Sylvain Schoonbært (Bordeaux Métropole).
10h 30 : Les cités minières du Nord de la France, comment protéger et faire évoluer un patrimoine ordinaire inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial ? : Raphaël Alessandri (Mission Bassin minier).
11h : Tortosa et Amposta (Catalogne), deux villes proches et des manières opposées de voir le Patrimoine urbain. L’anachronisme de la destruction et la vertu de l’intégration : Dídac Gordillo Bel, architecte (Barcelone), professeur à l’Université Polytechnique de Catalogne.
11h 30 : Celleres et coeurs de villages en Roussillon : questions sur la conservation des tracés urbains : Aymat Catafau (Université de Perpignan).
12h : les sites patrimoniaux remarquables et leurs plans de sauvegarde et de mise en valeur, de l’analyse urbaine aux réalisations : Antoine Bruguerolle (architecte, ICOMOS-CIVVIH)
12h 30 fin de la matinée repas libre
14h visites de terrain : Perpignan, quartiers Saint-Jacques et Saint-Matthieu. Rendez-vous : place du Puig
16 h : table ronde (modérateur : Olivier Poisson): architecture vernaculaire en secteur protégé : conservation, réhabilitation ou renouvellement ?
Raphaël Alessandri, Antoine Bruguerolle, Bernard Cabanne, Aymat Catafau, Pierre Coureux, Jean Michel Galley, Dídac Gordillo, Jean-Bernard Mathon, Anne- Laure Moniot, Bertrand Ramond, Etienne Rouziès, Sylvain Schoonbært, Mimi Tjoyas.
17h 30 : conclusions.

Journée détudes_ASPAHR